Lors de l’IRM cérébrale, le seul aspect contraignant consistait à ne pas devoir remuer ni doigts ni jambes à l’écoute de cette excellente musique de jazz. Merci de votre accueil, du sourire et de la bonne humeur. Cela devrait être impérativement contagieux! Bravo.

Pascal, 1962, Pully.